Prolongement vers l’est de la Queensway

Processus d’évaluation environnmentale

Le remplacement du passage inférieur de l’autoroute 417 à la rue Nicholas se déroule conformément au processus de planification environnementale approuvé pour les projets du groupe « B » prévu par de l’Évaluation environnementale de portée générale pour les installations provinciales de transport (2000) du MTO. Le public aura l’occasion d’intervenir pendant toute la durée du projet.

Afin de faciliter la participation du public, une séance d’information publique (SIP) aura lieu pour donner aux intervenants l’occasion d’examiner et de commenter la conception détaillée proposée. Les conséquences environnementales prévues et potentielles, ainsi que les mesures d’atténuation proposées. Des avis seront publiés dans les journaux locaux et sur le site Web pour faire connaître la date, l’heure, et le lieu de la SIP.

À mesure que le projet progressera, des réunions auront lieu avec un comité consultatif technique municipal (CCTM) et des groupes intéressés pour discuter des problèmes propres à l’emplacement et les résoudre.

Une fois achevée de la conception détaillée, un rapport de conception et de construction (RCC) sera rédigé et déposé pour une période de consultation publique de 30 jours, conformément aux exigences de l’ÉE de portée générale.

À ce moment-là, un avis de présentation paraîtra dans les journaux locaux et sera affiché sur ce site Web pour expliquer le processus d’examen et indiquer les emplacements où le RCC pourra être examiné. Le RCC documentera :

  • les objectifs de l’étude;
  • les travaux propres au projet, antérieurs et connexes;
  • une description de la conception détaillée, y compris la conception structurale et celle de l’autoroute, l’aménagement paysager, ainsi que l’application d’une conception tenant compte du contexte;
  • une description des mesures connexes de protection de l’environnement ou d’atténuation des répercussions environnementales;
  • un tableau résumant les préoccupations et les engagements en matière d’environnement;
  • une consultation avec des intervenants externes et le public;
  • enfin d’autres engagements à honorer durant la construction.

Conformément à l’ÉE de portée générale du MTO, il n’y a aucune possibilité de reclassement (en présentant une demande d’arrêté en vertu de la Partie II au ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique) pour le RCC. Toutefois, les personnes intéressées sont encouragées à examiner et à commenter le RCC. S’il n’y a aucune préoccupation non résolue à l’expiration de la période de 30 jours, aucune autre documentation ne sera préparée et la construction pourra débuter sans autre préavis.