Prolongement vers l’est de la Queensway

Contexte

En 2002, le ministère des Transports (MTO) entreprenait un examen opérationnel détaillé de l’autoroute 417 à l’ouest de l’autoroute 416 en direction est jusqu’à l’ouest du chemin Anderson en raison des volumes de circulation croissants dans la ville d’Ottawa. Cette étude avait permis d’évaluer les possibilités d’optimiser le recours aux infrastructures actuelles tout en favorisant le déplacement efficace des gens et des marchandises. On s’est alors penché sur les éventuels problèmes et les possibilités de l’époque et à venir en plus d’avoir recommandé un plan préliminaire devant encadrer à long terme l’évolution de la Queensway. Dans cette étude, on a examiné la voie principale, ainsi que tous les échangeurs et les passages à niveau entrant dans les limites de l’étude.
Carte de secteur d'étude

Cliquer pour agrandir

En 2007, on complétait la conception préliminaire du projet de la Queensway entre l’autoroute 416 et le chemin Anderson. Le plan recommandé était documenté dans un rapport d’étude environnementale sur les transports (RÉET) qui a obtenu l’approbation du point de vue environnemental en 2008. Le RÉET documente les aspects importants  de la planification, la conception et la construction dans le plan proposé.

Le plan recommandé comporte les éléments suivants :

  • Élargissement de l’autoroute 417 qui passe de trois à quatre voies principales dans chaque direction entre l’autoroute 416 et l’avenue Carling, ainsi qu’entre la rue Metcalfe et le 174, chemin Ottawa;
  • Conservation du nombre actuel de voies principales entre l’avenue Carling et le chemin Metcalfe;
  • Élargissement de l’autoroute 417 de deux à trois voies dans chaque direction entre le 174, chemin Ottawa à l’est du chemin Walkley;
  • Conservation de la géométrie de base sur les plans horizontal et vertical d’un bout à l’autre;
  • Modification des échangeurs au niveau du chemin Richmond, du chemin Greenbank, de l’avenue Woodroffe, de l’avenue Carling, de l’avenue Parkdale, de l’avenue Bronson, de la rue Lyon, de la rue Nicholas, ainsi que du boulevard St-Laurent afin d’améliorer ainsi la sécurité et la circulation;
  • Révision/mise en valeur du système de drainage en fonction de l’élargissement proposé;
  • Réhabilitation du pavage, des ponts et du système d’éclairage, au besoin;
  • Modernisation de l’actuel système de gestion de la circulation, incluant des détecteurs additionnels en boucle intégrés au pavage, des caméras, des panneaux à message programmable, ainsi que des dispositifs d’avertissement en fin de file;
  • Modernisation des murs antibruit en fonction des normes actuelles; et
  • Remplacement/mise en valeur du paysagement actuel.

Le plan recommandé comporte les mesures d’atténuation suivantes ayant pour but de réduire les impacts sur l’environnement :

Environnement naturel

  • Si on constate que le concept détaillé recommandé entraîne une détérioration, destruction ou perturbation de l’habitat du poisson, il faudra améliorer l’habitat aquatique dans les zones perturbées de la façon décrite dans le plan de compensation pour la pêche;
  • La végétation sera remplacée, dans la mesure du possible, conformément au plan conceptuel d’aménagement paysager;
  • Les arbres qui demeurent en place devront être protégés, alors qu’on devra enlever le moins de végétation possible;
  • Les installations de gestion des eaux pluviales seront conçues de façon à ramener le ruissellement à ce qu’il était avant les travaux.

Environnement social et culturel

  • L’aménagement paysager devra mettre en valeur l’aspect esthétique des ponts et des murs de soutènement afin de minimiser ainsi toute intrusion visuelle, ainsi que pour servir d’écran visuel et rehausser l’aspect esthétique;
  • Un ouvrage antibruit sera aménagé dans le secteur sud-est de l’échangeur sur l’avenue Bronson afin d’atténuer les impacts des travaux;
  • Des ouvrages antibruit modernisés seront aménagés, comme on le mentionne dans le Programme de modernisation des ouvrages antibruit du ministère des Transports.

Aménagement du territoire et propriété

  • Des murs de soutènement seront installés afin de réduire les exigences au niveau de la propriété.
  • L’acquisition de propriétés donnera droit à des compensations en vertu du processus d’acquisition des propriétés du MTO;
  • Des évaluations environnementales seront réalisées dans le but d’identifier des mesures d’atténuation pour contrer la contamination des lieux, lorsqu’indiqué, sur les propriétés dont on devra faire l’acquisition.